Fiches informatives

Les signaux d’alarme en orthophonie

Description de l'outil

«Est-ce que mon enfant développe son langage normalement ? À partir de quel âge peut-on consulter en orthophonie ? Mes inquiétudes sont-elles fondées ?»

En tant que parents, nous sommes soucieux.ses de préparer notre enfant au mieux pour l’avenir… il est donc normal de se poser des questions quant au développement harmonieux de ses habiletés. La prochaine section tentera de répondre à vos interrogations par une liste d’indicateurs concernant le développement langagier et communicatif.

DÉCOUVREZ LES SIGNAUX D’ALARME SELON L’ÂGE DE L’ENFANT

À l'âge de 2 ans

L’enfant découvre que, dans son univers, TOUT porte un nom ; son cerveau associe et dissocie ce qui l’entoure. Il aime manipuler et expérimenter les objets, il combine deux mots ou plus ensemble pour s’exprimer. L’imitation est son moyen d’apprentissage favori…

À l'âge de 2 ans et demi

C’est l’âge du MOI ! Votre enfant attire souvent votre attention pour montrer ce qu’il voit, ce qu’il vit. Il joue beaucoup à faire semblant et commente son jeu. N’hésitez pas à lui lire et relire le même livre, il adorera participer à la lecture !

À l'âge de 3 ans

C’est l’explosion de mots ! Il regroupe des objets familiers en catégories : par couleur, par grosseur, etc. Il aime avoir de petites conversations avec les amis et se lie d’amitié ; un petit adulte en devenir !

À l'âge de 4 ans

Il utilise son langage pour des fonctions de plus en plus complexes ; il argumente, explique les règles de son jeu, décrit le dessin qu’il a fait à la garderie. Son imagination est débordante et il se lance dans l’invention d’histoires fantastiques…

À l'âge de 5 ans

Votre enfant n’est pas loin de parler comme vous ! Il exprime des phrases complètes, avec le bon temps des verbes et des mots de plus en plus précis. Son récit est clair et il est maintenant autonome pour exprimer sa pensée.
Avant de s’exprimer, l’enfant écoute et comprend de nombreux mots ; il est donc possible, en cas de doute, de consulter tôt en orthophonie, afin d’intervenir précocement !

Prenez rendez-vous avec nos spécialistes

Les signaux d’alarme en orthophonie

À l'âge de 2 ans

En tout temps, une consultation en orthophonie est recommandée si l’entourage de l’enfant est inquiet. Une intervention en orthophonie peut être faite même si l’enfant ne parle pas.

Ne comprend pas les nouvelles consignes

Exemple:

Avec un mouchoir fripé; au lieu de demander de jeter à la poubelle comme d’habitude, on dit «va donner le mouchoir à papa»

Ne comprend que quelques mots familiers (ex.: bain, dodo, jus, dehors)

Exemple:

À 2 ans, l’enfant devrait comprendre plus de 300 mots

Oublie le début ou la fin de mots de deux syllabes

Exemple:

«nane» (banane), «mion» (camion), «ba» (ballon)

Manifeste peu d'attention conjointe

Explication:

Difficulté à partager son attention sur un objet ou une activité avec une autre personne

Ne réagit pas à l'appel de son prénom

Explication:

Vous êtes dans la même pièce mais l’enfant ne peut vous voir; vous l’appelez, mais celui-ci ne se retourne pas.

Dit moins de 100 mots, ou utilise plus de gestes que de mots pour communiquer

Explication:

À 2 ans, l’enfant devrait produire environ 200 mots. N’oubliez pas que les expressions comme «coucou ; bravo ; bye bye, etc.» sont des mots, puisqu’ils véhiculent un sens pour l’enfant !

Ne produit que quelques mots intelligibles

Explication:

Sans l’image ou l’objet, il est très difficile de reconnaître le mot produit par l’enfant

A de la difficulté avec le geste de pointer

Exemple:

Ne suit pas du regard la direction pointée, et ne produit pas le geste lui-même pour montrer ou demander un objet

Ne comprend pas les questions simples (où? qui?) en contexte

Exemple:

Autour d’un livre, dans un jeu symbolique : Où est la petite fille ? Qui mange la soupe?

Ne combine jamais deux mots ensemble

Exemple:

«donne auto», «papa parti?», «toutou Emilie !»

N'amorce pas la communication

Explication:

Au lieu d’initier lui-même l’échange (avec un commentaire, une question ou une demande) l’enfant est surtout dans l’imitation

Les signaux d’alarme en orthophonie

À l'âge de 2 ans et demi

En tout temps, une consultation en orthophonie est recommandée si l’entourage de l’enfant est inquiet. Une intervention en orthophonie peut être faite même si l’enfant ne parle pas.

Ne comprend pas les questions à choix

Exemple:

Exemple : «Veux-tu du jus ou du lait ?»

Répète ce que vous lui dites plutôt que de répondre ou de commenter

Explication:

On dit «est-ce que tu as mis tes bottes?» et l’enfant répète «bottes» en réponse.

A un contact visuel pauvre ou absent: manifeste peu d'attention conjointe

Explication:

Difficulté à partager son attention sur un objet ou une activité avec une autre personne.

A un jeu imaginaire qui se limite à des actions-réactions

Explication:

À cet âge, l’enfant commence à faire parler ses personnages et leur faire vivre des petites séquences : dormir, manger, laver, soigner un bobo / réparer la voiture, etc.

Ne comprend pas la question «C'est quoi?»

Explication:

Autour d’un livre, on pointe une image que l’enfant connait (ex. une vache) : «c’est quoi ça?».

N'est pas compris par ses parents

Explication:

À 30 mois, les parents devraient comprendre la majorité des productions de l’enfant.

Joue principalement seul et ne semble pas avoir de plaisir à aller vers les autres

Explication:

Le jeu parallèle est normal dans le développement, mais à 2 ans 1⁄2 , l’enfant accepte qu’on intègre son jeu, et va vers les enfants de son âge pour intégrer leur jeu.

Ne peut pas suivre des consignes simples en contexte

Exemple:

Exemple : «Va chercher ton manteau», «donne-moi le chien».

Produit rarement des énoncés de 2 mots ou plus

Exemple:

À cet âge, l’enfant devrait commencer à faire de petites phrases ; «mamie mange une pomme» ; «mon camion est brisé».

N'amorce pas ou peu la communication

Explication:

Au lieu d’initier lui-même l’échange avec un commentaire, une question ou une demande, l’enfant est surtout dans l’imitation.

Les signaux d’alarme en orthophonie

À l'âge de 3 ans

En tout temps, une consultation en orthophonie est recommandée si l’entourage de l’enfant est inquiet. Une intervention en orthophonie peut être faite même si l’enfant ne parle pas.

Répète la question au lieu d'y répondre

Explication:

L’enfant répète mot pour mot, ou répète le dernier mot seulement.

Ne comprend pas les concepts de base (ex.: en haut/en bas, petit/gros)

Exemple:

Autour d’un jeu de ferme ou de garage : «Montre-moi l’auto en haut; montre-moi le gros cheval» .

Utilise souvent des «mots-poubelles» comme ça, là, chose, affaire ou semble souvent chercher ses mots

Explication:

«Je mets ça là, pis je fais comme ça» sans le contexte (image), on ne peut comprendre de quoi l’enfant parle.

Bégaie depuis plus de 6 mois

Explication:

Le bégaiement peut être temporaire dans le développement du langage. Toutefois, après 6 mois, il est recommandé de consulter en orthophonie pour une évaluation et des conseils spécifiques.

A un jeu imaginaire limité

Explication:

À cet âge, les enfants font vivre différents évènements, liés entre eux, à leurs personnages (début, problème, résolution; problème, résolution...).

Comprend seulement les jeux ou les consignes qu'il connaît par coeur

Explication:

L’enfant se retire d’un jeu qu’il ne connaît pas ou invente ses propres règles.

Ne fait pas de phrase de trois mots ou plus

Explication:

Communique surtout en utilisant des gestes et des mots isolés, comme si produire des mots était trop difficile.

N'accorde pas les adjectifs au féminin

Explication:

«la grand girafe», «la petit chaise».

N'initie pas et ne maintient pas une petite conversation

Explication:

À cet âge, on s’attend à ce que l’enfant puisse converser sur le même sujet durant 3 échanges.

Ne comprend pas les questions simples (où? qui?) pour des éléments que l'enfant ne peut pas voir

Exemple:

«Où est ton tablier?» ; Ou après une petite histoire : «Qui a mangé le gâteau?».

Mélange souvent les sons et les syllabes ou en oublie

Exemple:

«téfone» pour téléphone; «tatalon» pour pantalon.

N'est pas compris par les étrangers

Explication

À 3 ans, le répertoire de sons est presque complet et l’enfant devrait s’exprimer clairement.

Ne s'intéresse pas aux autres enfants ou semble se retirer des autres enfants du même âge lorsqu'il joue

Explication:

Le jeu parallèle est normal dans le développement, mais à 3 ans, l’enfant devrait accepter qu’on intègre son jeu, et aller vers les enfants de son âge pour intégrer leur jeu et élaborer des scénarios avec eux.

Les signaux d’alarme en orthophonie

À l'âge de 4 ans

En tout temps, une consultation en orthophonie est recommandée si l’entourage de l’enfant est inquiet. Une intervention en orthophonie peut être faite même si l’enfant ne parle pas.

Répète la question au lieu d'y répondre

Explication:

L’enfant répète mot pour mot, ou répète le dernier mot seulement.

Ne peut répondre à une simple devinette

Exemple:

«Qu’est-ce qu’on prend avec nous quand il pleut dehors ?»

Oublie des sons dans des mots de deux ou trois syllabes

Exemple:

«télépho» pour «téléphone»; «tatation» pour «natation».

Bégaie depuis plus de 6 mois

Explication:

Le bégaiement peut être temporaire dans le développement du langage. Toutefois, après 6 mois, il est recommandé de consulter en orthophonie pour une évaluation et des conseils spécifiques.

Parle beaucoup, mais ses commentaires ne se rapportent pas à la conversation ou à la situation

Explication:

Les commentaires sont inadéquats, ou l’enfant revient toujours à ce qui l’intéresse sans tenir compte de son interlocuteur.

A de la difficulté à comprendre les consignes longues, les explications, les conversations où il n'a aucun support visuel

Exemple:

Une conversation sur le plus beau déguisement d’Halloween, ou l’explication des règles d’un jeu de «tag».

Ne comprend pas les questions qui font référence à un événement passé

Exemple:

«Comment t’es-tu fait mal?»

S'exprime en utilisant des phrases de style télégraphique

Exemple:

«moi veux jus» au lieu de «je veux du jus».

Utilise le langage seulement pour des objectifs peu variés comme demander, nommer et commenter brièvement

Explication:

À cet âge, l’enfant utiliser le langage de manière plus complexe, pour raconter, expliquer, argumenter, décrire, etc.

Ne raconte pas d'événements personnels

Explication:

On doit insister et poser de nombreuses questions pour amener l’enfant à raconter un événement (bobo, conflit, fête d’amis, etc.).

Ne comprend pas certaines notions d'espace et de temps

Exemple:

«Mets ton toutou sur/en-dessous de la chaise»; «Qu’est-ce que tu fais avant le déjeuner ?».

Est incompris par les personnes qui ne le connaissent pas

Explication:

À 4 ans, la forme du langage ressemble de plus en plus à celle de l’adulte. Il devrait pouvoir être compris sans l’aide du parent.

Utilise des «mots-poubelles» comme ça et là ou semble souvent chercher ses mots

Explication:

«Je mets ça là, pis je fais comme ça» sans le contexte (image, objets), on ne peut comprendre de quoi l’enfant parle.

Ne vous regarde pas ou peu lorsqu'il écoute ou qu'il parle; montre peu d'intérêt à l'égard des autres

Explication:

Le contact visuel semble lui demander un effort.

Les signaux d’alarme en orthophonie

À l'âge de 5 ans

En tout temps, une consultation en orthophonie est recommandée si l’entourage de l’enfant est inquiet. Une intervention en orthophonie peut être faite même si l’enfant ne parle pas.

Ne peut pas trouver de solution à un problème vécu par un personnage dans un livre

Exemple:

«Qu’est-ce que la fille peut faire pour retrouver sa famille?».

A de la difficulté à saisir les concepts abstraits

Exemple:

concept de nombre: «premier / suivant / dernier», «avant / pendant / après».

Utilise peu d'adjectif, d'adverbe, de préposition dans ses phrases. Ses phrases sont toujours courtes (5 - 6 mots ou moins)

Exemple:

«Le garçon pleure parce qu’il s’est fait très mal».

Parle ou répond, mais ses commentaires ne se rapportent pas à la conversation ou à la situation (inadéquats, répétitifs)

Explication:

Les commentaires sont inadéquats, ou l’enfant revient toujours à ce qui l’intéresse sans tenir compte de son interlocuteur.

A de la difficulté à répondre aux questions ouvertes de type «pourquoi, comment»

Exemple:

«Pourquoi le garçon pleure-t-il ?»; «Comment tu as construit ta maison?».

Est parfois incompris par les personnes qui ne le connaissent pas

Explication:

À 5 ans, l’enfant est autonome pour exprimer sa pensée. Seuls les sons «ch, j» restent à consolider.

Bégaie depuis plus de 6 mois

Explication:

Le bégaiement peut être temporaire dans le développement du langage. Toutefois, après 6 mois, il est recommandé de consulter en orthophonie pour une évaluation et des conseils spécifiques.

Manque de cohérence dans son discours

Explication:

Il est difficile de suivre la logique (début, milieu, fin) et les relations de causalité dans le discours de l’enfant. On ne sait pas toujours de quoi ou de qui il parle; les référents ne sont pas clairs.

A de la difficulté à suivre des consignes doubles

Exemple:

«Enlève tes bottes et mets-les en-dessous du banc».

Converse peu; il faut souvent poser des questions et demander des explications pour bien comprendre

Explication:

À 5 ans, l’enfant est un partenaire de communication à part entière et peut maintenir une conversation sur de nombreux échanges.

Ne vous regarde pas ou peu lorsqu'il écoute ou qu'il parle; montre peu d'intérêt à l'égard des autres

Explication:

Le contact visuel semble lui demander un effort.

Accédez à notre outil interactif gratuitement